Xénia, auxiliaire de vie

Tu es à présent auxiliaire de vie pour les personnes âgées, mais tu n'as pas toujours été spécialisée dans ce secteur. Peux-tu nous raconter ton parcours?

Je m'appelle Xénia, j'ai 33 ans et je viens du Sud de la France, plus précisemment de Nîmes. J'ai le diplôme d'aide-soignante et j'ai 8 ans d'expérience dans plusieurs services, notamment en neurologie où j'ai pris en charge des patients avec des troubles cognitifs. J'ai aussi travaillé avec des personnes ayant des troubles psychomoteurs et des personnes isolées à domicile.

Qu'est-ce que tu aimes dans ton métier d'aide à domicile?

Ce que j'aime dans ce métier c'est le relationnel: on apprend à connaître l'autre quand le lien commence à se créer, quand on commence à avoir une complicité. C'est dans ces moments que je suis heureuse de faire ce métier.

Chez Alenvi, ce sont les auxiliaires de vie qui mènent le recrutement: quelles qualités chercherais-tu chez un candidat?

Si je devais recruter une auxiliaire pour s'occuper d'un de mes proches je voudrais qu'elle soit bienveillante, ce qui me paraît naturel; qu'elle ait le respect de la personne dont elle s'occupe.

Même si une personne est diminuée car elle est malade, respecter ce qu'elle est maintenant, ce qu'elle a été par le passé, c'est très important. De plus, être de bonne humeur reste une des qualités essentielles: j'avais un collègue qui me disait que la bonne humeur c'est contagieux, et j'y crois.

Qu'est-ce que tu aimes faire en dehors du travail?

J'aime beaucoup la nature: je peux rester des heures en contemplation dans un parc. Je fais aussi du théâtre.


Retrouvez le podcast de Xénia sur ses études de psychologie.

Retrouvez le témoignage de Xénia en format vidéo sur YouTube.

Retrouvez l'article d'une psychologue espagnole sur Xénia.