Une reconversion dans l'aide pour personnes âgées: le portrait de Nadège

Tu rejoins l'équipe des auxiliaires de vie Alenvi: peux-tu nous raconter ton parcours?

Je m'appelle Nadège, j'ai 15 ans d'expérience dans le secteur tertiaire, plus précisément chez un opérateur télécom. Il me manquait une dimension humaine, je voulais me rapprocher plus des gens. En 2013, j'ai décidé de faire une reconversion: j'ai fait 3 ans d'études d'infirmière. Mon projet professionnel s’oriente plus vers la santé mentale à présent.

Qu'est-ce qui te plaît dans l'accompagnement des personnes âgées ayant des troubles cognitifs?


Photo by rawpixel / Unsplash
Le fait d'aider les gens est quelque chose que j'aime depuis toute petite. J'anime un atelier avec 4 patientes pour leur faire faire des objets, des petits personnages. Chaque patiente est réellement mobilisée. On m'a félicitée pour cet atelier et je suis assez fière de cela. J'ai vraiment vu que les patientes participaient bien et qu'elles étaient contentes de montrer ce qu'elles avaient créé.

Quelles qualités faut-il avoir pour travailler dans l'aide à domicile?

Le fait d’établir une relation de confiance est primordial. La relation doit être fluide. Il faut beaucoup écouter la personne, être sincère et naturel. Il faut vraiment que la personne soit en confiance. Le but, c’est l’épanouissement de la personne dans l’acceptation de la maladie ou de la vieillesse.

Quelles sont tes passions en dehors du travail?

J’adore la musique, qui me transporte. J’adore les animaux et je respecte énormément la nature. Je fais du sport aussi : j’ai récemment commencé le rugby féminin. Je m’occupe aussi de mon fils et j’aime peindre, retransformer des objets.


Retrouvez ce témoignage en vidéo.