Messenger et Whatsapp au service de l'accompagnement d'un proche âgé, ça donne quoi ?

Aide-soignante depuis plus de 30 ans, je peux dire que j’ai roulé ma bosse dans le secteur paramédical et médico-social. J’ai intégré Alenvi en mai 2017. Outre le mode de fonctionnement innovateur et la valorisation du métier d’auxiliaire de vie, je découvrais des moyens de communication tels que Messenger et Whatsapp, jusqu’alors utilisés de façon personnelle, qui allaient devenir des outils de travail dans mon quotidien.

Par Isabelle Vignaud, auxiliaire "d'envie" chez Alenvi

Isabelle-auxiliaire-d-envie-aide-a-domicile-Alenvi

Messenger: échanger avec sa communauté d'auxiliaire de vie et toutes les équipes d'Alenvi

Chez Alenvi c’est indispensable d’avoir un smartphone et un ordinateur. Je suis connectée, donc disponible tous les jours de 9h à 19h sur Messenger. J’ai une conversation avec ma communauté d’auxiliaires et une autre avec Alenvi, sachant que nos 5 communautés ont leur propre conversation Messenger. Tout ce qui est dit sur une communauté reste dans la communauté et il n’y a que les auxiliaires de celle-ci qui peuvent échanger.

Créer des échanger rassurants avec les familles de nos bénéficiaires grâce aux SMS et Whatsapp

Également utilisés, les SMS pour la famille, leur donner des nouvelles, avoir une information, les prévenir d’un changement. Et aussi WhatsApp où les familles créent leur groupe, entre frères, sœurs, belles-sœurs, beaux-frères et nous. Ainsi toute la famille suit l’accompagnement et peut intervenir à tout moment.

"Toute la famille suit l’accompagnement et peut intervenir à tout moment"

Sur Whatsapp, nous leur envoyons des vidéos que nous faisons avec leur parent et cela a beaucoup de succès. Pour l’anecdote, j’avais envoyé une vidéo d’une de mes bénéficiaires sur le groupe et en réponse un des fils a eu l’ingénieuse idée de répondre vocalement au message, ce qui a eu chez la dame un impact très positif. Grâce à lui j’opte pour cette technique avec d’autres bénéficiaires que j'accompagne.

Des outils indispensables pour garder le contact avec les personnes âgées que nous accompagnons

Nous avons également des nouvelles de nos bénéficiaires quand nous n’intervenons pas. Nous faisons partie intégrante de la famille, sans y être vraiment, mais reconnus comme des professionnels compétents, bienveillants, rassurants, voir même indispensables dans certains cas extrêmes.

Retrouvez le témoignage complet d'Isabelle dans notre premier numéro du Magazine Alenvi.

numero-1-magazine-des-professionnels-de-l-empathie-Alenvi