Mathias, l'artisan du détail pour humaniser l'accompagnement des personnes âgées

Une vocation motivée par l'envie de prendre soin des personnes âgées

Les relations humaines, leurs promesses tout autant que leurs complexités, me passionnent ! C'est pour ça que j'ai décidé de devenir Auxiliaire de Vie puis de suivre une formation pour être ensuite Aide-Soignant. Mon métier est un vrai choix motivé par une vocation.

J'ai envie que mes bénéficiaires âgés se sentent dignes et respectés pour ce qu'ils sont.

Protéger et prendre soin des autres est comme une seconde nature. Dans l'exercice de mon métier, je peux l'exprimer au quotidien avec chacun de mes gestes, de mes regards ou lors de ces conversations en apparence anodines. J'aime pouvoir rire avec mes bénéficiaires âgés, partager des moments authentiques, discuter avec eux et les écouter. J'ai envie qu'ils se sentent dignes et respectés pour ce qu'ils sont.

Humaniser l'accompagnement des personnes âgées en soignant chaque détail de leur quotidien

Ma méthode pour y arriver c'est de faire attention à tous les détails, même les plus infimes. Je considère que c'est l'addition de toutes ces petites attentions, banales en apparence, qui permettent aux personnes âgées que j'accompagne de se sentir appréciées et valorisées.

Je considère que c'est l'addition de petites attentions qui permettent aux personnes âgées que j'accompagne de se sentir appréciées et valorisées.

Ça peut être dans la manière dont je range les couverts: proprement et alignés. Parfois c'est préparer les plats pour les autres jours en dressant de belles assiettes sur lesquelles j'indique le repas et le jour. Une autre fois j'ai ajouté du persil sur une purée pour décorer et ajouter du goût. De manière générale, je fais systématiquement attention à la disposition des aliments dans l'assiette pour stimuler l'appétit de mes bénéficaires et les inciter à profiter de ce moment.

stimuler-appetit-personne-agee

Travailler sur l'esthétique et plus globalement le Beau, c'est ma manière de leur donner envie, d'éveiller leur curiosité. Une fois j'ai changé la cuisson du saumon d'un de mes bénéficiaires. Alors qu'il avait l'habitude de le faire au micro-ondes, je l'ai cuit à la poêle pour avoir un côté croustillant et frais qui est bien meilleur. L'intervention suivante il m'a dit: "C'était bien votre cuisson du saumon. Vous avez changé ? Vous avez fait comment ?" La fois d'après on l'a fait ensemble pour que je puisse lui montrer.

Plats-personnes-agees

Surprendre pour donner envie aux personnes âgées aidées à domicile

Au début, je faisais tout ça spontanément. Mais au fil du temps, je me suis rendu compte que les personnes âgées le remarquent et que ça leur fait plaisir.

Avec mes épices et mes petites attentions, j'agrémente le quotidien des personnes âgées. Je réinsère la surprise sans qu'elle soit déstabilisante. Je respecte leurs habitudes et ce qu'ils sont, tout en ajoutant un minuscule élément nouveau qui ne perturbe pas leur rythme. Je mets du sel et des couleurs dans leur vie !

J'agrémente leur quotidien. Je réinsère la surprise sans qu'elle soit déstabilisante.

De nature perfectionniste, c'est ma manière à moi de fonctionner et de pratiquer mon métier. À mes yeux, ces détails font toute la différence. Ils me permettent petit à petit de ciseler un sourire sur le visage de mes bénéficaires et de les rendre heureux. Surtout, c'est la façon dont j'aimerais qu'on prenne soin de moi et, finalement, se comporter humainement, c'est traiter les autres comme on aimerait être traité.