Portrait de Karima, auxiliaire de vie passionnée par son travail auprès des personnes âgées

Sur son temps libre Karima ne manque jamais une occasion d’apporter son aide à une personne âgée. Aider un voisin dans les tâches de la vie quotidienne, être à l’écoute de leurs besoins... Pour elle, ce sont des moments « hors du temps » lui permettant de s’évader du quotidien.

«En valorisant l’auxiliaire, on valorise aussi le bénéficiaire. L’ensemble est gagnant.»

Venir en aide aux personnes âgées : l'engagement de Karima

«J’ai accompagné ma mère jusqu’au bout et j’en suis fière. Cette expérience m’a ouvert les yeux. J’ai vu à quel point il était nécessaire d’être engagée et passionnée.»

Dès l’adolescence, elle décide de travailler dans un salon de coiffure et en parallèle d’aller une fois par semaine prendre soin des résidents d’une maison de retraite : « C’était un réel plaisir pour moi de les voir sourire et être heureux qu’on s’occupe d’eux...» Après avoir passé quelques années dans la restauration, Karima décide de se consacrer à l’accompagnement de sa mère tombée gravement malade. Cette traversée douloureuse a été comme un déclic : « J’ai accompagné ma mère jusqu’au bout et j’en suis fière. Cette expérience m’a ouvert les yeux. J’ai vu à quel point il était nécessaire d’être engagée et passionnée. Depuis ce moment, je me suis fait la promesse de toujours venir en aide aux personnes en besoin d’accompagnement.»

Prendre soin d'une personne âgée est un voyage

«Je me sens à ma place.»

Karima exerce son métier sans regret car chaque jour, ses bénéficiaires le lui rendent bien: «Parfois je suis en train de partir et là, la personne me prend la main, la serre très fort et me remercie. Je me sens à ma place.» Son sourire et sa joie de vivre nous aident à comprendre pourquoi ses bénéficiaires l’apprécient tant. Avec les personnes âgées qu’elle accompagne, Karima voyage. Elle se laisse porter par leurs histoires, leur passé.


La cuisine avec une personne âgée : un moment de partage propice à l'émergence de souvenirs

Partager est le maître mot de son travail. Passionnée de pâtisserie, elle organise régulièrement des «ateliers cupcakes» afin de partager un moment agréable avec les personnes âgées. «En cuisinant, ils retrouvent des gestes qu’ils avaient l’habitude de faire, des souvenirs...» Avoir le temps de prendre soin de l’autre et aller à son rythme sont fondamentaux pour elle. Apporter du bonheur et de la vie, aller au-delà des obstacles de la maladie: voici sa vision de l’accompagnement. «J’ai envie de mettre ma sensibilité au profit des personnes isolées. J’ai envie qu’ils s’en sortent, de les aider à penser à autre chose et je réalise alors la beauté de mon métier


Cet article est à retrouver dans le magazine Alenvi.

magazine-alenvi-personnes-agees-aidants-familiaux