Échanger avec les professionnels du secteur de l'accompagnement : une mission valorisante pour Lise, auxiliaire de vie à domicile

Lise est auxiliaire de vie à domicile auprès de personnes âgées dépendantes. Chez Alenvi, les auxiliaires travaillent en communauté de 6 à 8 personnes. Chaque membre de l'équipe peut saisir l'opportunité de participer à des missions annexes aux missions d'accompagnement des personnes âgées. L'accompagnement étant bien évidemment le coeur de leur métier. L'objectif: permettre aux auxiliaires de vie de développer leurs compétences. La prospection est une de ces missions. Les auxiliaires de vie chez Alenvi, partent à la rencontre des professionnels de santé dans le secteur sanitaire et social afin de leur parler de leur métier d'auxiliaire de vie chez Alenvi. L'objectif est de pouvoir donner la parole aux auxiliaires et les laisser parler eux mêmes de leur métier.

Échanger avec les professionnels du secteur sanitaire et social : une opportunité pour nous, auxiliaires de vie

La prospection, c'est un échange avec des partenaires de santé, donc nous professionnels d'Alenvi, on se déplace vers d'autres professionnels dans le secteur sanitaire et social. Ca peut être des cardiologues, des assistants sociaux, des podologues qui reçoivent des personnes âgées. On va échanger avec eux sur notre métier, la façon dont on travaille, les particularités de l'entreprise.

Une autonomie dans la gestion de nos échanges avec les professionnels de santé

Nous gérons nous mêmes notre prospection. On est accompagné par un coach, nous ne sommes pas seuls si par exemple on a des questions. Cependant, nous fonctionnons en autonomie. On gère les endroits où on se rend... Après c'est un réseau qu'on entretien, on rencontre des professionnels, on échange avec eux et on va les revoir dix ou quinze jours après.


Parler de nos accompagnements avec les professionnels du secteur sanitaire et social: une mission enrichissante et valorisante

Lorsqu'on est face à quelqu'un qui nous écoute parler de notre métier d'auxiliaire de vie et sur la façon dont on travaille chez Alenvi, c'est enrichissant et valorisant pour nous.

Au début j'appréhendais, car c'est pas du tout une partie qui concerne des soins et le relationnel avec les personnes âgées. La mission, c'est vraiment d'aller voir d'autres professionnels et de leur parler d'Alenvi, de notre travail, de la façon dont on fonctionne dans nos accompagnements. Ce que j'aime c'est qu'ils nous prennent en tant que professionnels et pas en tant que commercial. Ça peut être le cas, mais nous on veut vraiment leur parler d'Alenvi, leur raconter comment on fonctionne et créer du lien. Certaines personnes ne l'acceptent pas. Par contre, lorsqu'on est face à quelqu'un qui nous écoute parler de notre métier d'auxiliaire de vie et sur la façon dont on travaille chez Alenvi, c'est enrichissant et valorisant pour nous.. Nous en tant qu'auxiliaire de vie, en tant que professionnel d'envie, on vient leur parler et le principe leur plait quand on prend le temps de leur expliquer. Ils accrochent, ils posent des questions, c'est super ! C'est un plaisir d'échange avec eux. Ils s'intéressent et pour moi c'est le plus important.

Retrouvez un extrait de ce témoignage en vidéo.