Comment mieux appréhender la maladie d'un proche âgé par Tara et Jamila, Auxiliaires de Vie

Tara et Jamila sont auxiliaires de vie chez Alenvi. Grâce à leurs expériences dans le secteur l'accompagnement des personnes âgées dépendantes à domicile, elles partagent avec nous de bons conseils pour mieux appréhender la maladie d'un proche âgé.

"Notre rôle est d'accompagner en allant au rythme des personnes âgées malades et des aidants familiaux"

Pour les personnes âgées dépendantes, accepter la maladie est parfois difficile. Pour les aidants familiaux, cela peut être une grande souffrance de savoir un proche âgé malade. "Ce n'est pas facile et c'est la première fois pour eux qu'ils se retrouvent dans cette situation. C'est la meme chose pour les aidants familiaux. C'est nouveau pour eux aussi." explique Tara, auxiliaire de vie à domicile chez Alenvi.

Les auxiliaires de vie interviennent alors dans l'espace intime du domicile afin de les accompagner quotidiennement dans l'acceptation de la maladie. Pour Tara et Jamila, leur rôle est d'entrer doucement dans la vie de leurs bénéficiaires et de leurs familles afin de les accompagner, de leur donner des conseils et de les aider. "On peut vraiment les aider à changer les choses pour que ce soit plus facile pour eux. Il faut le faire au rythme de chacun. Quand les aidants et les personnes agées sont prêts. Il faut être doux, et ne pas aller trop vite, ne pas trop les pousser."

le-metier-d-auxiliaire-de-vie-accompagne-tous-les-besoins-d-une-personne-agee

"Notre travail d'auxiliaire de vie c'est dans le sang"

Pour Jamila, son travail d'auxiliaire de vie permet d'apporter de grands changements tant auprès des bénéficiaires que des familles. En effet, les aidants familiaux semblent réussir à trouver plus de serenité lorsqu'ils confient leur proche à un soignant en qui ils ont confiance. "Je pense à un de nos bénéficiaire. On travaillait auprès d'une personne qui ne voulait pas parler, ni marcher... Depuis qu'on travaille avec elle c'est un grand changement. Et je suis fière de ce que j'ai fait avec elle. Ça m'a fait plaisir... On échange beaucoup maintenant... Notre travail d'auxiliaire de vie c'est dans le sang!" Pour ces auxiliaires de vie passionnées et engagées, la clé de leur métier est la confiance et la joie de vivre : "La confiance qu'on apporte ça c'est important mais également le sourire ça peut aider! Il faut les aider à avoir une nouvelle façon de voir la vie. On recommence, avec cette maladie certes, mais on recommence. On y va!" Les intervenants à domicile vont alors travailler à créer du lien avec la personne âgée pour créer un cadre de confiance. Pour Tara et Jamila, ce lien permet aux proches de pouvoir souffler. "Pour les proches, les enfants, c'est dur pour eux. Et je vois autour de nous maintenant, les proches aidants des personnes qu'on accompagne, ils sont heureux, ils voient des changement. Ils sont soulagés."

Le rôle de l'auxiliaire de vie : créer un lien avec la personne âgée

Transmettre l'importance du rôle d'auxiliaire de vie est important pour rassurer les aidants familiaux. Réussir à trouver un professionnel de confiance fait parti de l'accompagnement des aidants. Le rôle de l'aide à domicile est de réussir à créer un lien avec la personne dépendante. Pour Tara, il est important de mettre à l'aise les personnes âgées et de les rassurer, notamment lors de la première intervention. "La première fois que je rencontre une bénéficiaire normalement, je parle beaucoup. Je raconte ce que je vais faire. Je les rassure en disant que je suis là pour aider. Je les mets à l'aise! On peut toucher la main de la personne, prendre une voix basse et essayer de trouver quelque chose pour commencer une conversation. Aussi, j'ai un accent, et ça aide ! Je dis que je viens..."

le-metier-d-auxiliaire-de-vie-accompagne-tous-les-besoins-d-une-personne-agee

Deux extraits à retrouver ici et ici.