L'aménagement du domicile permet de préserver l'autonomie des personnes âgées

Si les auxiliaires de vie sont le principal facteur de l'allongement de l'autonomie des personnes âgées, l'aménagement du domicile en fonction de leurs besoins leur permet de rester encore plus longtemps chez eux. Cet équipement est d'autant plus efficace lorsqu'il fait suite à un accompagnement de qualité.
Marion Le Vilain Renard a fait de cet accompagnement à domicile l'objet de sa reconversion. Aide-soignante de formation, après un accident dans l'exercice de ses fonctions, elle a trouvé un autre moyen d'accompagner les personnes âgées.

S'assurer que le matériel est adapté aux besoins du bénéficiaire

Après l'évaluation des besoins en matériel médical, il faut définir l'aménagement avec le bénéficiaire. Il s'agit dans un premier temps de faire des suggestions de matériel. L'important est d'obtenir l'accord du bénéficiaire. Pour que le matériel soit adapté à ses besoins, l'installation doit être personnelle : mettre une rampe ou des poignées à la bonne hauteur permet de rendre le matériel efficace.

En se mettant en conditions, Marion Le Vilain Renard teste elle-même le matériel qu'elle propose aux personnes âgées pour leur maintien à domicile.

Être à l'écoute pour faire face aux réticences de l'aménagement du domicile

Le refus d'équipement tient souvent à l'image renvoyée par le matériel médical. Il symbolise l'hôpital et parfois même, la mort. Les expériences personnelles ou familiales des personnes âgées contribuent à dévaloriser ce matériel. Par exemple, le souvenir du décès d'un proche quelques jours après l'installation d'un lit médicalisé fait naître des réticences à son installation.

En cas de refus d'équipement, Marion Le Vilain Renard explique qu'il faut rester à l'écoute pour s'adapter avant d'essayer de trouver un compromis. Le dialogue est capital, forcer l'installation ne sert à rien. Le bénéficiaire peut volontairement refuser d'utiliser le matériel installé, ce qui peut lui nuire.

Le symbole de l'hôpital que véhicule le matériel peut être occulté. Soit par le vocabulaire : parler d'un "lit à assistance électrique" plutôt que d'un "lit médical". Soit par les aspects du matériel : essayer de cacher les apparences médicales du matériel et le fondre dans le décor du domicile.

Le rôle important de l'auxiliaire de vie dans l'aménagement du domicile

L'auxiliaire de vie doit être à l'aise avec le matériel installé au domicile du bénéficiaire. Lorsqu'elle est formée à l'utilisation de ce matériel, elle prend confiance et rassure ainsi le bénéficiaire.

Retrouvez Marion en vidéo ci-dessous et découvrez d'autres vidéos proposées par Alenvi.