Vous êtes un(e) auxiliaire de vie passionné(e)? Rejoignez Alenvi!

Chez Alenvi, nous recherchons des personnes passionnées par l'accompagnement des personnes âgées. Pour nous, il est urgent de reconnaître le métier d'auxiliaire de vie comme un métier où le relationnel prime. C'est pour cette raison que nous proposons aux auxiliaires un cadre de travail stable et valorisant.

Valorisons ensemble le métier d'auxiliaire de vie!

Au sujet de la valorisation du métier, Dorothée, auxiliaire de vie chez Alenvi, souhaite parler à ses collègues du secteur de l'accompagnement, qui souffrent de mauvaises conditions de travail: "Je voudrais dire à tous ces professionnels que je suis désolée de lire ces messages où ils disent qu'ils ne connaissent pas leur collègue, qu'ils ne peuvent pas être remplacés... Qu'ils sont pas valorisés...Je travaille pour une entreprise qui a pensé le métier autrement. Ils veulent valoriser le métier d'auxiliaire de vie. On s'appelle "Auxiliaire d'Envie" et on veut donner envie aux personnes âgées et aux autres personnes de changer le métier."

Améliorer les conditions de travail des auxiliaires de vie

Le constat d'Alenvi est le suivant: le métier n'est pas valorisé et peu de gens le connaissent. Les conditions de travail sont difficiles avec peu de propositions pour travailler à temps plein, une faible rémunération, peu de formations, peu d'autonomie, très peu d'échanges avec ses collègues... "C'est pour ça qu'on a décidé de créer un cadre de travail différent, explique Guillaume co-fondateur d'Alenvi, on propose aux auxiliaires de vie d'avoir une rémunération à temps plein, des formations régulières, des réunions entre collègues..." L'objectif est simple : Alenvi souhaite travailler avec toutes les personnes passionnées qui partagent la même vision du métier. Pour Aurélie, c'est en voyant Alenvi sur internet qu'elle a été intriguée par le nom et les valeurs de l'entreprise : "J'ai directement été surprise par le nom! Piquée par la curiosité j'y suis allée. J'arrive et je vois que cette entreprise dit qu'elle veut améliorer les conditions de travail, le salaire qu'on percoit, il veut changer le métier d'auxiliaire, il veut le revaloriser! J'ai trouvé ça formidable."

L'autonomie : la clé d'une véritable valorisation du métier

L'autonomie est la clé de notre modèle valorisant pour les auxiliaires. Les salariés ont à leur disposition des outils favorisant leur autonomie. Cela permet d'éviter la présence d'un coordinateur qui gère les interventions à la place des auxiliaires. Ce sont eux qui connaissent leur métier et qui savent ce qui est le mieux pour leurs bénéficiaires. Ils sont également autonomes dans le recrutement de leurs collègues. C'est eux qui ont le dernier mot. Enfin, les auxiliaires sont accompagnés par des coachs, qui les accompagnent à la décision, mais qui ne décident pas à leur place. "L'autonomie c'est aussi qu'ici, c'est nous en tant qu'auxiliaires qui faisons les règles. Quand on crée une règle par soi-même, on est plus en capacité de la respecter." explique Caroline au sujet de l'autonomie.

Du temps pour prendre soin des personnes âgées

"On fait de l'humain, pas de la chaine..."

Revaloriser le métier c'est également permettre aux professionnels de l'accompagnement de pouvoir prendre leur temps avec leurs bénécifiaires. Pour Dorothée, ce changement est très important : "Chez Alenvi on intervient pour un minimum de deux heures, on a vraiment le temps de connaître la personne, le temps de faire le soin... On peut enfin faire autre chose que des toilettes en cinq minutes... et un repas en dix minutes...On fait de l'humain, pas de la chaine... "

le-metier-d-auxiliaire-de-vie-accompagne-tous-les-besoins-d-une-personne-agee

Le travail d'équipe: une richesse pour les professionnels

Chez Alenvi, les auxiliaires de vie travaillent en équipes de 6 à 8 personnes. Une possibilité pour les professionnels de vaincre la solitude des interventions à domicile et de se sentir rassurés. "On travaille sur Messenger, on parle de nos bénéficiaires, on fait des blagues, on parle de nous..." précise Monique, auxiliaire de vie. Pour Dorothée, le fait de pouvoir compter sur ses collègues est apaisant : "Mes collègues me permettent de me redonnner un petit coup au moral quand ça baisse. On se donne des conseils..."

Les équipes se rencontrent tous les 15 jours afin de se sentir entourés. L'occasion pour les auxiliaires de partager de bonnes pratiques entre collègues. Des formations sont également proposées régulièrement. Alenvi propose également aux professionnels de travailler en autonomie avec leurs collègues : "On avance ensemble, on gère nos plannings ensemble, on valide les décisions ensemble. C'est pas le RH qui vous donne un petit planning à la fin de la semaine que vous ne pouvez ni modifier, ni changer..."

Une ambiance chaleureuse dès le recrutement

Se sentir bien dans l'entreprise où on travaille est essentiel pour Alenvi. Nous essayons de créer cette ambiance chaleureuse entre tous les membres d'Alenvi et également dès le recrutement avec les candidats auxiliaires de vie que nous rencontrons. C'était le sentiment de Nadine à son arrivée : "J'ai aimé la façon dont j'ai été recruté, j'avais l'impression d'avoir une importance. J'ai rencontré plusieurs personnes! C'était très agréable." Aurélie témoigne également de son accueil agréable chez Alenvi : "Quand je suis rentrée dans l'entreprise, j'ai été bien accueillie, on se sent à l'aise ici." Enfin, pour assurer une bonne intégration, chaque nouvelle personne chez Alenvi est accomapgné par un parrain ou une marraine. Tout au long de l'aventure, cela permet de pouvoir échanger sur les problématiques rencontrées dans le travail à domicile et d'avoir une personne sur qui compter en cas de besoin.

le-metier-d-auxiliaire-de-vie-accompagne-tous-les-besoins-d-une-personne-agee

Retrouvez des extraits de ces témoignages en vidéo ici et ici