"Accompagner une personne âgée à domicile est une chance!" Dorothée, auxiliaire de vie

Dorothée, auxiliaire de vie chez Alenvi, était l'invité de Karine Arsene sur CNews. Une jolie occasion pour elle de parler de son métier d'auxiliaire de vie à domicile auprès de personnes âgées, de raconter à quel point ce métier est beau à ses yeux et comment elle s'y prend pour accompagner chaque jour une personne dans son quotidien.

Le métier d'auxiliaire de vie est une vocation

"En tant qu'auxiliaire de vie, on est là pour effectuer des activités de confiance."

Mon rôle en tant qu'auxiliaire de vie je le définis vraiment comme une vocation. Il me semble qu'il en est de même pour tous les métiers de soin d'ailleurs. On intervient à domicile, comme en institutions... On est là pour faire des activités de confiance : l'aide au repas, l'aide ménagère, la toilette. On est également auprès des personnes âgées pour réaliser des activités dîtes de plaisir : aller au musée, faire jeux cognitifs...


Être auxiliaire de vie c'est entrer dans l'intimité du domicile

"Avoir une auxiliaire de vie à la maison, ça permet aussi aux aidants familiaux d'avoir du temps pour eux pendant qu'on s'occupe de leurs proches..."

Quand on est auxiliaire de vie, on entre dans l'intimité de la personne âgée : l'espace du domicile. Ainsi, il me semble que ce qui est important dans mon métier, c'est d'être humble et de garder sa place car la personne âgée nous ouvre son foyer, sa vie de famille... Pourquoi faire appel à une auxiliaire de vie Alenvi ? Je pense que la valeur ajoutée des auxiliaires de vie en général et ceux de chez Alenvi c'est que nous sommes formés pour pratiquer le soin et on a une formation pour les pathologies des personnes âgées. Notamment, nous sommes formés chez Alenvi pour pouvoir intervenir auprès de personnes âgées dépendantes avec des troubles cognitifs. Avoir une auxiliaire de vie à la maison, ça permet aussi aux aidants familiaux d'avoir du temps pour eux pendant qu'on s'occupe de leurs proches et inversement, ça permet à leurs proches âgés d'avoir au niveau des soins intimes par exemple, un confort supplémentaire. Je pense que c'est plus agréable pour eux que ce soit quelqu'un d'extérieur qui les aide pour ces tâches.


Les personnes âgées sont une ressource pour les auxiliaires de vie

"Accompagner une personne âgée est également une chance."

Je trouve que même si on accompagne des personnes en fin de vie, ou avec des troubles cognitifs comme la maladie d'Alzheimer : la vieillesse est une chance. Accompagner une personne âgée est également une chance. Chaque jour je réalise que c'est une chance! Vraiment! Par exemple, je m'occupe d'une personne âgée qui a la maladie d'Alzheimer, je m'occupe de l'aider à marcher, je l'aide avec son repas... Je l'accompagne pour qu'elle soit de plus en plus autonome. Cette personne m'apprend toujours et encore quelque chose dans les communications verbales ou non verbales. Encore hier je réalisais à quel point elle m'apprenait. Elle m'aide à prendre le temps, à m'emerveiller, à faire attention aux petites choses, aux petites victoires, aux petits sourires... Je pense que la société doit beaucoup apprendre de la sagesse de nos aînés.

Demander de l'aide est difficile pour les personnes âgées

Peu importe l'âge, c'est difficile d'admettre qu'on a besoin d'aide.
Je conseille d'organiser une rencontre avec l'auxiliaire. Ca rend l'accompagnement beaucoup moins flou pour la personne. C'est ensuite la personne âgée qui va choisir et voir si elle peut bien s'entendre avec l'intervenant à domicile. Quand une personne âgée accepte de nous recevoir chez elle pour qu'on l'accompagne, c'est vraiment un très bel acte de confiance.

Retrouvez ce témoignage en vidéo.