Comment évaluer en continu les besoins de mon bénéficiaire

Aujourd'hui, nous abordons en réunion d'envie un sujet important : comment s'assure-t-on que nous connaissons en permanence et du mieux possible l'état de santé de nos bénéficiaires et que nous sommes ainsi capable d'identifier l'évolution de leur état de santé. Traiter ce sujet consiste à se poser différentes questions. Voici ce qui a été répondu en collectif, merci à tous pour ces échanges riches !

En fin d'intervention, l'état de mon bénéficiaire est souvent révélateur de ce qu'il/elle a vécu au cours du temps de qualité.

Comment puis-je (auto)évaluer ma prestation ?

  • grâce au feed-backs des bénéficiaires, de leurs aidants familiaux, de mon binôme, des autres intervenants (kiné, infirmières, ...), des personnes de l'immeuble (gardien, voisinage) ;
  • dans ce cadre c'est important de systématiser les échanges avec mon coach, c'est-à-dire dès que lui ou moi avons des nouvelles du bénéficiaire ;
  • Pendant la prestation, avec le bénéficiaire :
  • au début : est-il/elle pressé de me voir ?
  • à la fin : son état est souvent révélateur de ce qu'il/elle a vécu au cours du temps de qualité.
  • un constat : plus j'ai d'affinité et plus je serai motivée pour accompagner cette personne.

Comment constater l'évolution de l'état de santé de mon bénéficiaire ?

  • souvent cela fait longtemps que je le/la connais donc j'arrive à voir certaines choses ;
  • en échangeant régulièrement avec lui ou ses aidants, en posant des questions ;
  • d'autres signaux nous donnent des indications sur l'évolution de leur état de santé : leur alimentation, une (re)prise de poids, la manière dont ils se déplacent, le niveau de communication qu'on a avec eux ;
  • volonté de mon bénéficiaire d'être de plus en plus autonome, il/elle me sollicite de plus en plus.

de temps à autre il est utile de favoriser une permutation avec un collègue

Quelle aide complémentaire puis-je apporter à mon/ma bénéficiaire ?

  • davantage d'heures, pour faire autre chose, notamment creuser la partie "temps de qualité"
  • on peut proposer une aide complémentaire : faire venir un ergo-thérapeute, une infirmière, ...
  • de temps à autre il est utile de favoriser une permutation avec un collègue : de cette façon, on peut se faire des retours entre nous. Cela permet de créer un binôme et ainsi anticiper certains remplacements.

Quid d'une évaluation une fois par mois/trimestre ?

Oui, ce serait utile qu'un regard extérieur vienne faire un bilan de l'évolution de l'état de santé de notre bénéficiaire. On pourra le faire avec différents outils : la grille GIR, le questionnaire Seniorgrowth. L'idée est de partager aussi les résultats avec la famille.

Pour aller plus loin

Une structure qui nous a inspiré : Buurtzorg. Voici un lien vers une vidéo qui décrit bien ce système !
https://www.youtube.com/watch?v=NZKqPoQiaDE
A partir de 18'20

4 clés pour avancer !

  1. La santé et le bien-être de mon bénéficiaire évoluent chaque jour.
  2. Mon accompagnement doit également évoluer, il n'est pas figé.
  3. C'est important de solliciter ses collègues, ses coachs et l'environnement de mon bénéficiaire pour progresser.
  4. Une évaluation avec un regard extérieur et/ou un outil de suivi peut être très utile !

comments powered by Disqus